D'où venons-nous... Où allons-nous ?

Petite histoire du Kin-Ball costarmoricain...

2001

Le Kin-Ball arrive en France et dans les Côtes d'Armor : Éric Le Gall, éducateur sportif à l'USEP, a cherché un sport qui renouvellerait la pratique des sports collectifs pendant deux ans et il a fini par découvrir le Kin-Ball. Lors d'un stage de formation en Belgique proposé par la Fédération Internationale de Kin-Ball (FIKB), il rencontre Olivier Bouvet d'Angers. Chacun rentre chez lui avec un kit de démarrage.

Pendant qu'Olivier Bouvet crée l'ASKBA1 à Angers, Éric Le Gall propose d'une part à l'USEP de développer une pratique scolaire du kin-ball et fait d'autre part découvrir le sport autour de lui. Ainsi nait Kin-Ball Armor (Be Seeing You) à Moncontour. Des membres des 2 clubs composeront les 1ères équipes de France présentes à la Coupe du Monde 2002 et ramèneront les 2 premières médailles de bronze ! Il restera aussi de cette période une grande diffusion du Kin-Ball dans les écoles primaires du département ainsi que dans les centres de loisirs.

2011

Dix ans ont passé. Kin-Ball Armor a démarré avec succès une activité pour les plus jeunes : c'est la 1e section junior en France.

En revanche, Kin-Ball Armor peine à renouveler son équipe d'adultes et la décision est prise de migrer vers Saint-Brieuc ce qui aboutit à la fondation d'un 2e club : SKA-B (Sport Kin-Ball Association Briochine).

2013

La MJC du Plateau lance une activité Kin-Ball en partenariat avec SKA-B. Peu à peu, le lien entre le les deux associations se structure et le succès va grandissant tant en termes d'effectifs que de réussite sportive. 

2020 et après...

Le club compte plus de 50 adhérents cette année. La section junior a désormais pris de l'ampleur puisqu'il a fallu ouvrir un deuxième créneau d'entrainement, que les deux tranches d'âge affichent quasiment complet et que les jeunes sont extrèmement fidèles tout au long de l'année.

Nous avions un beau projet pour le mois de juillet 2020 : l'organisation de l'Open International Junior Saint-Brieuc 2020. Nous attendions des équipes venant parfois de (vraiment) très loin. C'était un beau point d'orgue pour la fin de parcours de certains de nos juniors et son annulation a évidemment été une grande déception. Nous allons maintenant étudier la possibilité d'un report à 2021...

De toute façon, le kin-ball est encore une toute jeune discipline et nous avons l'avenir devant nous !

-----

1 Le club d'Angers est aujourd'hui une section du SCO.

>